samedi 10 mars 2018

Les enfants loups : Ame & Yuki T.3

Titre : Les enfants loups : Ame & Yuki T.3
Auteur : Mamoru Hosoda
Édition : Kazé
Pages : 205
Note : 4.5 / 5
Yuki n'a finalement pu tenir la promesse faite à sa mère. Acculée par Sôhei, elle s'est instinctivement métamorphosée en louve avant de blesser le jeune garçon au visage...
Ame, quant à lui, aspire de plus en plus à vivre dans les montagnes. Un soir, son désir de grands espaces le pousse à fuir la maison familiale malgré la pluie battante.
Folle d'inquiétude, Hana se lance à sa recherche alors même qu'une tempête se lève...



Avis de Cyrlight



Ce troisième tome des Enfants loups conclut la magnifique histoire d'Ame et Yuki. L'heure des choix est arrivée, puisqu'ils sont confrontés à celui de leur vie : loup ou humain ?

Ce dernier tome est vraiment sublime, et la tension dramatique s'intensifie au fil des pages. Ame et Yuki prennent conscience de l'endroit où se trouve leur place, tandis qu'Hana cherche celle qu'elle doit occuper auprès de ses enfants, entre Ame qui passe de plus en plus de temps dans la forêt et Yuki qui trahit le secret de ses origines après avoir perdu accidentellement le contrôle.

On a en quelque sorte un reflet inversé du premier tome, où Yuki était une petite louve pleine de vivacité et Ame un garçon renfermé. Désormais, lui développe son instinct animal, en communion avec la nature, tandis que sa sœur tente de s'intégrer dans le monde des humains, au point de vouloir renier son côté loup.

Le seul petit point sombre que je pourrais relever dans ce merveilleux manga est l'âge des enfants. Ils n'ont que dix ans, pourtant ils ressemblent plus à des adolescents qu'à des enfants, que ce soit physiquement ou moralement (je pense notamment au passage où Ame porte sa mère). Certes, Hana ne manque pas de préciser qu'à cet âge, un loup est adulte, ceci expliquant peut-être cela.

Les enfants loups sont vraiment une œuvre superbe, poétique et émouvante, qui ne verse pas dans un pathétisme inutile. C'est une ode à la nature, à la vie animale, mais aussi un questionnement sur l'identité. Une petite pépite que je recommande fortement.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire