jeudi 25 mai 2017

Avant toi

 
Titre : Avant toi
Auteur : Jojo Moyes
Édition : Milady
Pages : 528
Note : 4.5 / 5

Quand Lou apprend que le bar où elle est serveuse depuis des années, met la clé sous la porte, c’est la panique. En pleine crise, dans ce trou paumé de l’Angleterre, elle se démène pour dégoter un job qui lui permettra d’apporter à sa famille le soutien financier nécessaire. On lui propose un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. C’est alors que la jeune femme découvre Will, un jeune tétraplégique qui rêve de mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.



Avis de Cyrlight



Avant toi, c'est l'histoire d'une fille simple, qui mène une vie simple. Dépourvue de toute ambition, elle se complet dans son existence auprès de sa famille, dans une petite ville d'Angleterre, où elle travaille dans un salon de thé... Jusqu'au jour où celui-ci ferme.

Louisa « Lou » Clark nous contamine par sa joie de vivre tout au long du récit. Sa bonne humeur surpasse le côté dramatique de l'histoire. Un peu comme dans Nos étoiles contraires, c'est un sujet grave (le handicap et l'euthanasie) qui est traité d'une façon que je qualifierais de légère, sans verser inutilement dans le pathos.

Au fil de l'histoire, on a plus souvent envie de rire que de pleurer, ce qui n'en fait que ressortir davantage les scènes plus tristes. Les personnages sont attachants, qu'il s'agisse de l'excentrique Lou, du pragmatique Nathan et surtout de Will, d'abord insupportable jusqu'à ce qu'il révèle ses bons côtés.

Le style de l'auteur allie simplicité et fluidité, ce qui permet une lecture aussi rapide qu'agréable. Les puristes comme moi seront peut-être déroutés par le fait de voir la narration interne être entrecoupée par l’intervention d'autres personnages, mais c'est un mal pour un bien, puisque ça permet d'en apprendre plus sur leurs réflexions et de mieux cerner leur caractère.

Un seul petit bémol : la fin. En plus d'être attendue, on sent clairement que, si le thème de l'euthanasie est omniprésent tout au long du roman, l'auteur n'a pas voulu s'appesantir sur l'acte en lui-même, préférant le remplacer par une ellipse de plusieurs semaines.

La conclusion est, quant à elle, porteuse d'espoir, celui de profiter pleinement de la vie. Certes, c'est toujours plus facile à faire quand on a Will Trainor pour y veiller depuis sa bonne étoile, or tout le monde n’a pas cette chance...

En somme, un roman très appréciable, pas aussi tragique qu'on pourrait s'y attendre (on a le temps de voir venir la fin, et donc de s'habituer à cette idée), bien écrit et narrant une histoire touchante.

Je vous recommande également le film, adaptation très fidèle. Je l'ai vu avant de lire le livre, ce qui ne m'a pas empêchée d'apprécier aussi bien l'un que l'autre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire